AgriAfriOuest AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu' Maghreb / Actu' Algérie / Maghreb : Union pour une agriculture durable
Vilmorin-Mikado Atlas
Agrumes
Agrumes - ph : DR

Maghreb : Union pour une agriculture durable

Les pays du Maghreb s’unissent pour une agriculture durable.

La région Proche-Orient et Afrique du Nord fait siennes les priorités stratégiques de la FAO qui concernent la transformation des systèmes agroalimentaires.

Les participants à la session de la Conférence régionale se sont engagés à favoriser un développement rural et agricole inclusif et durable et à promouvoir la sécurité alimentaire pour tous.

Les ministres de l’agriculture et les délégués des pays de la région Proche-Orient et Afrique du Nord se sont engagés aujourd’hui à œuvrer à la transformation des systèmes agroalimentaires, à favoriser un développement rural inclusif et à encourager la transition vers une agriculture durable et tenant compte du climat.

Ces engagements constituent le noyau de la déclaration ministérielle adoptée à l’issue de la trente-sixième session de la Conférence régionale de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) pour le Proche-Orient.

Des représentants de différents gouvernements, des universitaires et des acteurs du secteur privé et de la société civile ont participé à la réunion, qui a été accueillie par l’Iraq selon des modalités hybrides et au cours de laquelle plusieurs hauts fonctionnaires de la FAO ont effectué des présentations.

Les ministres ont souscrit au Cadre stratégique 2022-2031 de la FAO et ont adopté officiellement les quatre priorités régionales relevant du programme de travail de l’Organisation pour le Proche-Orient et l’Afrique du Nord, qui mettent l’accent sur la création de chaînes de valeur inclusives et d’emplois pour les jeunes ruraux, la promotion de la sécurité alimentaire et de régimes alimentaires sains pour tous grâce au commerce, à la sécurité sanitaire des aliments et aux efforts déployés pour réduire les pertes et le gaspillage de nourriture, l’application de pratiques agricoles plus vertes au service de la durabilité environnementale, et le renforcement de la résilience face aux chocs et aux stress multiples.

La région Proche-Orient et Afrique du Nord compte 419 millions d’habitants, dont 40 pour cent vivent en zone rurale et 20 pour cent travaillent dans l’agriculture. Bien que la région se caractérise par une immense diversité, les pays qui la composent doivent relever un défi commun: faire face à la pénurie de terres et d’eau. En outre, le Proche-Orient et l’Afrique du Nord connaissent une progression de l’insécurité alimentaire et une hausse de l’incidence de la pauvreté extrême et des problèmes alarmants que sont l’excès pondéral et l’obésité, en particulier chez les enfants et les femmes.

Les conflits, les troubles sociaux, la forte dépendance à l’égard des aliments importés, les crises financières et économiques et les multiples chocs qui se télescopent et se chevauchent reflètent la vulnérabilité de la région, selon les ministres. La session de la Conférence régionale de la FAO – mécanisme de gouvernance de plus en plus puissant qui tient une session tous les deux ans – a permis aux membres d’examiner les travaux menés par l’Organisation dans la région et, comme l’a indiqué M. Muhammad Karim Al Khafaji, Ministre de l’agriculture de l’Iraq et Président de la trente-sixième session, d’assumer pleinement les résultats auxquels aboutissent leurs initiatives conjointes.

«Pour que la redynamisation de votre région soit une réussite, les systèmes agroalimentaires doivent en être le moteur», a déclaré M. Qu Dongyu, Directeur général de la FAO, dans son allocution de clôture. Il a félicité les délégués d’être parvenus à un consensus au sujet de la déclaration ministérielle et a souligné que les ministres de l’agriculture et des affaires rurales devaient jouer un rôle central dans les engagements politiques et les plans d’action, afin de permettre à d’autres partenaires essentiels de les aider à faire progresser ces initiatives. «Nous devons prêter un appui aux agriculteurs, au moyen de politiques, d’investissements, d’innovations et de technologies de l’information qui soient porteurs», a-t-il ajouté.

Manifestations de haut niveau

La session de la Conférence régionale comprenait une série de tables rondes ministérielles sur la sécurité alimentaire, les régimes alimentaires sains, le renforcement de la résilience des populations rurales en vue d’améliorer la production, la nutrition, l’environnement et les conditions de vie, sans laisser personne de côté, ainsi que le redressement vert et l’action pour le climat.

Par ailleurs, la FAO a organisé une manifestation parallèle sur l’eau, l’énergie et l’alimentation afin de stimuler les préparatifs des vingt-septième et vingt-huitième sessions de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 27 et COP 28), qui se tiendront toutes les deux dans la région.

Les participants ont également évalué l’efficacité des travaux récents et actuels de la FAO dans la région, notamment l’engagement de trois pays de la région Proche-Orient et Afrique du Nord (Soudan, Syrie et Yémen) dans l’Initiative Main dans la main, qui vise à mettre des investissements et des compétences au service des populations pauvres selon un système d’appariement. Un autre Membre, les Émirats arabes unis, a pris des mesures pour mobiliser un appui au profit de pays participants d’autres régions. L’Initiative 1 000 villages numériques, qui consiste à aider les petits exploitants ruraux grâce au commerce électronique et à d’autres solutions en ligne, a été déployé dans sept pays du Proche-Orient et d’Afrique du Nord: l’Algérie, l’Égypte, la Jordanie, la Libye, la Mauritanie, le Maroc et la Tunisie.

L’initiative mondiale de la FAO intitulée Un pays – un produit prioritaire, lancée en septembre 2021, présente un énorme potentiel pour une région dont les traditions agricoles sont parmi les plus anciennes au monde, comme l’a souligné le Directeur général de l’Organisation dans l’allocution d’ouverture qu’il a prononcée lundi, à la trente-sixième session de la Conférence régionale.

En outre, la FAO publiera prochainement une édition régionale du rapport intitulé L’État des ressources en terres et en eau pour l’alimentation et l’agriculture dans le monde, produit phare qui a vocation à fournir aux décideurs des informations à jour sur la situation et l’évolution de la gestion des ressources naturelles dans la région, ainsi qu’à proposer différentes mesures possibles.

La FAO aide actuellement ses Membres de la région Proche-Orient et Afrique du Nord à lutter contre une multitude d’organismes nuisibles et de maladies transfrontières qui s’attaquent aux animaux ou aux végétaux, notamment le criquet pèlerin, la chenille légionnaire d’automne, la maladie de Pierce de la vigne, le charançon rouge du palmier, la peste des petits ruminants et la fièvre de la vallée du Rift. Dans ce contexte, il a fallu réaliser des interventions nécessitant des ressources considérables dans toute la région.

Liste des membres de la Conférence régionale de la FAO pour le Proche-Orient: Afghanistan, Algérie, Arabie saoudite, Azerbaïdjan, Bahreïn, Chypre, Djibouti, Égypte, Émirats arabes unis, Iran, Iraq, Jordanie, Koweït, Kirghizistan, Liban, Libye, Malte, Maroc, Mauritanie, Oman, Pakistan, Qatar, République arabe syrienne, Somalie, Soudan, Tunisie, Turkménistan, Turquie et Yémen.

FAO

Regardez aussi

baitas

Maroc : Le gouvernement va lancer des initiatives pour le retard des pluies

Retard des pluies: le gouvernement lancera “prochainement” une série d’initiatives (M. Baitas). Le gouvernement procèdera …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.