AgriAfriOuest AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Émirats Arabes Unis : Un émirati transforme une terre aride en une oasis agricole
Vilmorin-Mikado Atlas
agriculteurs émirati
Photo : khaleejtimes

Émirats Arabes Unis : Un émirati transforme une terre aride en une oasis agricole

Un Émirati mise sur une agriculture biologique et transforme une terre aride en une oasis de nourriture !

La ferme d’Ahmed Salim Al Shamsi est une magnifique réussite de ce que peut être l’agriculture aux Emirats Arabes Unis.

« Deux vacances européennes, c’est ce qu’il m’a coûté pour mettre en place le projet… Mais regardez les récompenses !  » a déclaré Ahmed Salim Al Shamsi.

Ce jeune pionnier émirati a toutes les raisons d’être fier. Il a transformé la modeste ferme d’autocueillette de la famille à Sharjah en une fantastique oasis gastronomique en moins de deux ans.

Al Shamsi, qui vit et travaille à Abu Dhabi, a visité la ferme lors du début de la pandémie de Covid-19 en mars 2020 pour se détendre pendant quelques jours. Finalement il a fini par y travailler, souvent pendant trois mois d’affilée après avoir pris une pause dans son travail au gouvernement.

Al Shamsi mise sur l’aquaponie.

L’agriculteur a choisi un grand système aquaponique, où poissons et légumes sont cultivés ensemble en utilisant de l’eau recirculée.

Nos tomates sont de la meilleure qualité

La ferme possède ainsi d’énormes réservoirs remplis de milliers de poissons Tilapia, classés par taille.

Les nutriments des déchets de poisson sont utilisés par les légumes de serre tels qu’une grande variété de laitue, de chou frisé et de tomates, tout en nettoyant l’eau afin qu’elle puisse être recyclée dans les réservoirs indique KhaleejTimes.

Le poisson Tilapia d’Al Shamsi et les légumes biologiques sont très demandés. Plusieurs grandes chaînes de supermarchés ont signé avec lui, et des discussions avec beaucoup d’autres sont en cours.

« Nos tomates sont de la meilleure qualité », a-t-il déclaré en cueillant une bien mûre directement. « Nous avons aussi toutes sortes de laitues ici comme la feuille de chêne, la lollo rosso, la butterhead, la salonova. Et notre poisson Tilapia a une vraie saveur car son eau est exempte de produits chimiques », a-t-il ajouté.

Al Shamsi a déclaré avoir construit le système aquaponique sur place en utilisant des matériaux légers et peu coûteux disponibles localement, en gardant à l’esprit les conditions météorologiques difficiles de la région.

« J’ai dû prendre en compte des facteurs tels que les vents violents et la chaleur du désert des hauts fourneaux. Le même système aquaponique m’aurait probablement coûté quatre fois plus cher si j’avais importé l’équipement de l’étranger, et pour autant que vous

Bien sûr, j’ai fait beaucoup d’erreurs mais j’en ai aussi appris

« Rien ne se perd ici. Les déchets de poisson fournissent des nutriments essentiels aux plants de laitue et de tomate qui, à leur tour, filtrent l’eau pour les poissons. Lorsque l’aquarium est nettoyé, les boues d’alimentation des poissons sont utilisées pour irriguer les cultures à l’air libre », a-t-il ajouté.

Al Shamsi a déclaré qu’il avait fallu beaucoup d’essais et d’erreurs avant de pouvoir trouver l’équilibre heureux.

« Bien sûr, j’ai fait beaucoup d’erreurs mais j’en ai aussi appris. Les défis n’ont fait qu’affermir ma détermination au point que je suis resté à la ferme sans interruption pendant trois mois jusqu’à ce que j’aie réussi à tout faire correctement. Ma famille me rendait visite à la ferme d’Abu Dhabi pendant les week-ends ces jours-là », a-t-il déclaré.

KhaleejTimes

Regardez aussi

Cereales

Egypte : Le gouvernement favorisera le blé intérieur en 2022

Le gouvernement égyptien va acheter 4 millions de tonnes de blé aux agriculteurs locaux en …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.